Notre budgetNotre budget

  • Le budget s'articule autour de trois axes : la Police Fédérale en tant que telle, la Police Locale (dotations) et le fonctionnement intégré. On ne soulignera jamais assez l'importance d'une même cadence entre ces trois axes !
  • La réalisation du Plan pluriannuel d’investissement et de fonctionnement (PPIF) est réitéré sur base annuelle ; la Police Fédérale voit donc son expertise se renforcer et se peaufiner au fil des ans.
  • La Police Fédérale a demandé avec succès des subventions européennes pour 14 de ses propres projets.


Budget global

Le budget, d’une valeur de 2 114 248 446 euros (hors crédits Terro), s’articule autour de trois axes principaux :

  • la Police Fédérale proprement dit
  • la Police Intégrée (GPI)
  • la Police Locale

Il est ventilé en cinq catégories :

  • personnel
  • fonctionnement
  • investissement
  • dotations
  • subventions.
Police Fédérale 2018 2019
Personnel 756 700 000 813 689 000
Fonctionnement 91 580 000 90 653 860
Investissement 27 025 000 20 883 000
Dotations / /
Subventions 1 170 000 1 170 000
Sous- total 876 475 000 926 395 860
Police Intégrée (GPI) 2018 2019
Personnel 103 759 000 108 745 000
Fonctionnement 70 673 000 73 522 929
Investissement 13 633 000 6 559 657
Dotations / /
Subventions 13 986 000 14 149 000
Sous-total 202 051 000 202 976 586
Police Locale 2018 2019
Personnel / /
Fonctionnement / /
Investissement / /
Dotations 915 640 000 947 998 000
Subventions 42 420 000 36 878 000
Total 958 060 000 984 876 000
Sous-total 2018 2019
Personnel 860 459 000 922 434 000
Fonctionnement 162 253 000 164 176 789
Investissement 40 658 000 27 442 657
Dotations 915 640 000 947 998 000
Subventions 57 576 000 52 197 000
Total 2 036 586 000 2 114 248 446

En 2019, la Police Fédérale n’a pas reçu d’enveloppe supplémentaire destinée au réinvestissement. C’est pourquoi les crédits en investissement ont considérablement diminué par rapport à 2018. Les enveloppes d'investissement supplémentaires constituent autant de ballons d'oxygène permettant de remplacer le matériel ancien par du matériel neuf, moderne et innovant.


Plan pluriannuel d'investissement et de fonctionnement

Initié par le Service public fédéral BOSA et l’Inspection des finances, le Plan pluriannuel d’investissement et de fonctionnement (PPIF) est un outil de référence à l’heure où la rationalisation des moyens se précise davantage au sein des administrations publiques.
En véritable outil de gestion et de planification, le PPIF permet à notre organisation de préciser ses stratégies par une planification sur cinq ans des différents projets/besoins.
La réalisation du PPIF est un processus qui est réitéré sur base annuelle. La Police Fédérale voit donc son expertise se renforcer et se peaufiner au fil des ans.

Optimalisation de l’utilisation des crédits octroyés

Afin d’optimaliser l’utilisation des crédits octroyés, un plan d’action visant à lutter contre la sous-utilisation des crédits a été mis en place fin du 1er semestre 2019. Celui-ci passe par la rédaction de processus, la création de nouveaux interlocuteurs dans la chaîne budgétaire (tels que la cellule centrale Politique d’achats, les correspondants d’achat, etc.), la mise en place de diverses formations, la création d’un plan de communication, l’actualisation du "Manuel du fonctionnaire dirigeant", etc.
Ce plan poursuit par conséquent les objectifs suivants :

  • acquérir et/ou développer les compétences nécessaires
  • optimaliser la structure d'achat
  • assurer la mise à disposition des outils standards et documents nécessaires
  • optimaliser les outils de monitoring

et, de cette façon, faire un usage optimal des crédits alloués.

Le financement européen, un levier pour davantage de moyens

La Police Fédérale a demandé avec succès des subventions européennes pour 14 de ses propres projets. Ces subventions représentent un montant total de plus de 14,5 millions d'euros sur un montant total de 15,9 millions d’euros pour l’ensemble des projets. 11 projets, d’un montant de 13,1 millions d’euros de subventions sur un budget total de 14,3 millions d’euros pour l’ensemble des projets, ont déjà été approuvés. 3projets, pour lesquels 1,45 millions d’euros de subventions ont été sollicités sur un budget total de 1,6 millions d’euros, seront encore évalués par la Commission européenne en 2020.

Plusieurs de ces projets visent à développer et optimaliser (davantage encore) les systèmes d’échange international d’informations (SIS II) et de contrôle aux frontières (EES & ETIAS). Un projet tendant à optimaliser la surveillance des frontières à Zeebrugge à l’aide de nouvelles technologies (projet BEACON) a par ailleurs été approuvé. Le projet INSPECT vise quant à lui un renforcement de la coopération avec la France et les Pays-Bas, notamment en ce qui concerne le recours à l’ANPR et aux patrouilles communes. Certains projets axés sur l’amélioration de la lutte contre le trafic international de drogue ont en outre également été approuvés.

Enfin, la Police Fédérale prend part, en tant que partenaire, à 3 projets financés par l’Europe et mis sur pied par des partenaires externes. Pour nos prestations et notre expertise dans le cadre de ces projets, nous recevons une subvention de 567 137 euros.

financement européen