Notre personnelNotre personnel

  • La Police Fédérale emploie au total 12 311 personnes, dont 9 221 membres du cadre opérationnel (Ops) et 3 090 membres du personnel civil (CALog).
  • En 2019, la Direction de la sécurisation (DAB) a connu une croissance substantielle. Ses effectifs sont en effet passés de 270 à 988 collaborateurs.
  • Le nouvel outil HRMob permet aux membres de la Police Intégrée de chercher une fonction dans le cadre de la mobilité, d’y postuler et de suivre leur dossier de manière numérique, et ce, en ligne, en tout temps et en tout lieu !


Effectif de la Police Fédérale

L'analyse de l'effectif de la Police Fédérale à la date du 31 décembre 2019 par comparaison avec le 31 décembre 2018 indique que le déficit (déficit de personnel au regard de la capacité prévue) du personnel opérationnel reste relativement stable (16,42 % en 2018 contre 15,93 % en 2019), tandis que le déficit de personnel administratif et logistique est en diminution (13,1 % en 2018 contre 9,82 % en 2019).

  Hommes Femmes Total
  2018 2019 2018 2019 2018 2019
Cadre opérationnel  
Commissaire divisionnaire 181 156 20 16 201 172
Commissaire 968 921 116 127 1 084 1 048
Inspecteur principal 2 325 2 279 363 403 2 688 2 682
Inspecteur 4 131 4 155 1 082 1 140 5 213 5 295
Agent de police 10 10 15 14 25 24
Sous-total 7 615 7 521 1 596 1 700 9 211 9 221
Cadre administratif et logistique  
Niveau A 260 255 423 453 683 708
Niveau B 340 356 440 487 780 843
Niveau C 402 420 669 715 1 071 1 135
Niveau D 238 244 162 160 400 404
Sous-total 1 240 1 275 1 694 1 815 2 934 3 090
Total 8 855 8 796 3 290 3 515 12 145 12 311
Différence -0,67% +6,84% +1,37%

Ces chiffres représentent, à la date du 31 décembre 2019, le personnel des trois directions générales et du Commissariat général de la Police Fédérale, à l’exclusion des membres de la nouvelle direction DAB et des membres du personnel engagés sur les crédits du Fonds de la sécurité routière. Ne sont pas non plus compris dans ces chiffres : le personnel prévu par financement alternatif (détachés auprès des Comités P et R, etc.), le personnel d’entretien, les aspirants, le personnel du Secrétariat social (SSGPI), le personnel de l’Horeca, le personnel de l’Inspection générale (AIG) et de l’Organe de contrôle de l’information policière (COC), les membres du personnel détachés auprès de la Police Locale contre paiement, le personnel des secrétariats administratifs et techniques (SAT), de l’Organe de coordination pour l’analyse de la menace (OCAM) et du SHAPE, ainsi que les membres du personnel ayant opté pour une non-activité préalable à la pension.



HRMob : simplicité, gain de temps et information sur mesure

Le nouvel outil en ligne HRMob a été lancé en octobre. HRMob est une application développée dans SharePoint qui permet de digitaliser le processus de mobilité. Accessibilité, transparence et rapidité, tels sont les maîtres-mots. HRMob permet aux membres du personnel de chercher une fonction (un autre emploi à la police) dans le cadre de la mobilité, d’y postuler et de suivre leur dossier de manière numérique, et ce, en ligne, en tout temps et en tout lieu.

Quelques chiffres concernant HRMob en 2019 :

  • 30 sessions d'informations organisées pour accompagner le lancement de l'application et environ 450 personnes informées ;
  • 2 cycles de mobilité publiés ;
  • 2 255 offres publiées ;
  • 2 874 candidatures introduites et traitées par la Direction du personnel :
    • 1 927 (67%) candidatures de membres de la Police Locale ;
    • 947 (33%) candidatures de membres de la Police Fédérale ;
    • 1 818 (63%) candidatures pour des emplois de la Police Locale ;
    • 1 056 (37%) candidatures pour des emplois de la Police Fédérale ;
  • un total de 32 537 utilisateurs pour le mois d'octobre (cycle de mobilité 2019-04) ;
  • un total de 22 447 utilisateurs pour le mois de décembre (cycle de mobilité 2019-05) ;
  • près de 1 000 descriptions de fonction encodées et disponibles pour la Police Fédérale.


Activités du Service médical au profit de la Police Intégrée

Le Service médical est chargé de l'organisation et de l'exécution d'activités d'expertise, d'administration, de contrôle et de conseil médicaux. Les membres du personnel de la Police Fédérale et de la Police Locale peuvent se rendre dans les centres médicaux provinciaux afin d'y consulter un médecin curatif. Ces activités sont réalisées par des médecins externes, qui utilisent les infrastructures existantes mais organisent les consultations en gestion propre.

Les données médicales des membres du personnel de la Police Intégrée sont gérées et centralisées dans la banque de données MedOne. En 2019, l'exploitation de cette banque de données a été amorcée à titre exploratoire afin d'appuyer la politique des ressources humaines.

Consultations 2018 2019
Contrôle et conseil* 10 052 11 217
Médecine curative** 11 893 9 012
Missions opérationnelles*** 334 352
Prises en charge d’urgence 118 75
Sous-total 22 487 19 447

* Les consultations de contrôle et de conseil sont effectuées par les mêmes médecins ; il n'y a pas de distinction entre les deux.
** Les consultations de médecine curative sont réalisées par des médecins externes qui assurent leur propre gestion ; par conséquent, nous ne disposons pas de toutes les données chiffrées quant à ces consultations.
*** Le Service médical propose son appui pour les activités ou les exercices à risques (maintien de l'ordre, exercices Molotov, unités spéciales…). En 2019, l'ensemble du personnel et des ambulances ont été mis en conformité avec les normes du SPF Santé publique.


Activités du Stressteam

Le Stressteam de la Police Fédérale travaille au profit de la Police Intégrée, donc à la fois pour la Police Fédérale et la Police Locale.

De nombreuses zones de la Police Locale disposent également de leur propre Stressteam/service de prévention, ou collaborent avec des services de prévention externes et/ou des équipes d’assistance provinciales. C’est pourquoi les chiffres sont moins élevés pour la Police Locale.

Interventions/entretiens* pour des problématiques psychosociales

Appui du Stressteam à la Police Fédérale 2018 2019
Intervention de crise 247 187
Débriefing émotionnel 15 15
Trauma 217 333
Burn-out 422 504
Dépression 164 212
Violence contre les policiers 35 187
* Une intervention équivaut à un rendez-vous ou à un long entretien téléphonique.

Appui du Stressteam à la Police Locale 2018 2019
Intervention de crise 54 56
Débriefing émotionnel 30 23
Trauma 42 51
Burn-out 21 37
Dépression 3 3
Violence contre les policiers 20 56

La tendance générale à la hausse peut s’expliquer de deux manières. D’une part, un membre du personnel est venu renforcer les effectifs du Stressteam, ce qui a permis de réaliser un plus grand nombre d’interventions. D’autre part, le nombre de demandes est en hausse, ce qui peut indiquer une "détérioration" de l’état psychologique des collaborateurs. Par ailleurs, le nombre d’interventions ciblées du Stressteam n'est pas prévisible et est dans une large mesure lié aux événements et incidents, en particulier pour ce qui est de la "violence contre les policiers".



Bien-être et prévention (CGWB) au profit de la Police Fédérale

La Direction interne pour la prévention et la protection au travail (CGWB) de la Police Fédérale a pour mission d’assister l’employeur, les dirigeants et les membres du personnel dans l’application de la réglementation relative au bien-être des travailleurs. Elle est également impliquée dans toutes les mesures et activités de prévention.

CGWB compte dans ses rangs des conseillers en prévention disposant d’une spécialisation (sécurité du travail ou safety, médecine du travail, aspects psychosociaux, ergonomie, hygiène du travail). Le réseau des personnes de confiance est également géré par cette direction.


10.000e membre de la police

Formations et sensibilisations au profit de la Police Fédérale

Campagnes/Sensibilisation/Formations 2018 2019
Publications Prevention InfoNews (newsletter pour la Police Fédérale) 27 7
Publications PolNews (articles site web interne police) / 27
Infosessions explicatives sur les différents aspects du bien-être au travail 36 28
Formations données sur les différents aspects du bien-être au travail 35 47

Dossiers individuels concernant les aspects psychosociaux de la Police Fédérale

191 membres du personnel de la Police Fédérale ont introduit une demande d’assistance psychosociale informelle auprès des personnes de confiance et des conseillers en prévention spécialisés.

Procédures informelles* 2018 2019
Conseils 127 84
Entretiens / 79**
Interventions auprès d'un tiers 28 14
Conciliations 13 14
Sous-total 168 191
Procédures formelles***
Harcèlement moral au travail 6 12
Harcèlement sexuel au travail 2 0
Autres risques psychosociaux 2 1
Sous-total 10 13
Total 178 204

* Les interventions informelles ont pour but de rétablir un climat de travail serein en écoutant le travailleur concerné, en le conseillant et en le recevant en entretien pour l’accompagner dans la résolution de sa problématique, en intervenant éventuellement auprès d’un tiers impliqué dans la problématique (collègue, chef) ou en organisant une conciliation.

** Affinage des statistiques : il y a une différence entre les conseils et les entretiens. Chaque demandeur reçoit un conseil. Si ce conseil est suffisant, le demandeur ne sera pas reçu en entretien.

*** En cas de procédure formelle, les risques psychosociaux identifiés dans la situation sont décrits dans un rapport à l'employeur et des mesures de prévention et de protection sont proposées afin de résoudre le problème mentionné dans la demande et d'éviter qu'il se reproduise.



Surveillance médicale de la santé des travailleurs

La médecine du travail assure les missions liées à la surveillance de la santé des membres de la Police Fédérale. À cet effet, le service est composé de conseillers en prévention « médecins du travail », d’infirmières et de collaborateurs administratifs.

Evaluation de santé périodique annuelle 2018 2019
Travailleurs soumis à au moins une évaluation
de santé périodique annuelle
13 130 12 700
Travailleurs ayant reçu une évaluation de santé périodique annuelle
Travailleurs sur un poste de sécurité 5 670 6 415
Travailleurs sur un poste de vigilance 263 247
Travailleurs avec un risque particulier 1 558 1 308
Catégories spéciales (handicapés, jeunes, stagiaires, élèves, étudiants,
travailleuses enceintes ou allaitantes, intérimaires, ALE)
3 40*
Total 7 494 8 010

* Un plus grand nombre d’étudiants ont été engagés et l’encodage des types de travailleurs est également plus précis grâce à l’amélioration du programme de suivi MedWAN.



Sécurité du personnel

Le service Safety assure les missions liées au domaine de la sécurité au travail. À cet effet, le service est composé de conseillers en prévention sécurité.

Avis/recommandations, conseils (par écrit ou oral) 2018 2019
Sécurité au travail 223 326
Santé lors de l'exécution du travail 38 33
Hygiène industrielle : facteurs chimiques, biologiques et physiques qui
peuvent avoir un impact sur le bien-être (luminosité, propreté et
entretien matériel/équipement/locaux, couleur, odeur, chauffage,
appareils d’air conditionné, ventilation, rayonnement solaire…)
43 92
Ergonomie : adaptation du travail à l’homme 19 63
Analyses des risques :
  • Participer à l'élaboration d'une analyse des risques
  • Donner un avis sur les résultats d'une analyse des risques
187 219
Accident* du travail en ce compris le travail d'analyse 719 1 260
Incident* de sécurité en ce compris le travail d'analyse 18 35
Visite des lieux de travail :
  • Visite annuelle du Comité de prévention et de protection des travailleurs
  • Visite dans le cadre d'un dossier
277 311
Participation aux Comités de prévention et de protection des travailleurs 91 84

* Un accident de travail implique qu’il y ait une possibilité d’incapacité de travail alors qu’un incident implique un évènement ou un dysfonctionnement n’entraînant pas de blessure.



Relations syndicales

La concertation sociale et les négociations entre l'autorité et les organisations syndicales permettent d'améliorer les conditions de travail et d'accroître la sécurité des travailleurs. Les relations sociales au sein de l'organisation policière ont lieu au niveau du Comité de négociation, du Comité supérieur de concertation (CSC) et des comités de concertation de base (CCB).


Comité de négociation

Le Comité de négociation traite des dossiers pour la Police Intégrée et la Police Fédérale. Il se prononce sur des propositions concernant les règles de base du statut, le statut pécuniaire et le régime des pensions, les relations avec les organisations syndicales et d'autres textes réglementaires. Il traite également les préavis de grève.

Le Comité de négociation est présidé par le Secrétariat administratif et technique (SAT) Intérieur. Au cours de l’année 2019, il s’est réuni 28 fois.


Comité supérieur de concertation et comités de concertation de base – Comité pour la prévention et la protection au travail

Les comités de concertation abordent les matières socioéconomiques ou l'application des règles de base (profils de fonction, dérogations temporaires à la durée du travail, etc.).

En outre, ils ont la compétence du Comité pour la prévention et la protection au travail (CPPT). Ils assurent le suivi des dossiers en matière de bien-être au travail et veillent à ce que tout un chacun puisse travailler dans des conditions sûres et saines. Ceci implique notamment la concertation sur les plans de prévention et les analyses de risques, de même que l’avis préalable sur les équipements de travail.

Le Comité supérieur de concertation (CSC) traite les dossiers pour la Police Fédérale et pour la Police Intégrée. Il est présidé par le directeur général de la gestion des ressources et de l'information policière (DGR). Au cours de l’année 2019, le CSC s’est réuni 25 fois.



Activités vétérinaires au profit de la Police Intégrée

Nos fidèles auxiliaires à quatre pattes nécessitent aussi des soins. La Police Fédérale dispose à cet effet d’un service vétérinaire, qui soigne également certains chiens de nos collègues des zones de la Police Locale.

Consultations 2018 2019
pour les chiens de la Police Fédérale 443 787
pour les chiens de la Police Locale 180 214
pour les chevaux 5 784 2 700
externes pour les chevaux réformés* 171 242
Total 6 578 3 943

* Les chevaux "retraités" ou "réformés" sont des chevaux qui, ne pouvant plus être engagés dans des missions, sont hébergés chez des personnes qui veillent sur eux durant leur retraite. Ils restent toutefois la propriété de la Police Fédérale.

Chien et cheval