Gestion négociée de l’espace publicGestion négociée de l’espace public

  • L’appui spécialisé fourni par la Direction de la sécurité publique (DAS) de la Police Fédérale, comme la police à cheval, les équipes vidéo ou les arroseuses, a encore légèrement augmenté en 2019.
  • L’engagement de ces moyens spécialisés reste un sérieux atout en matière de sécurité publique.
  • Les caméras fixes temporaires sont de plus en plus demandées par les partenaires de la Police Intégrée.


Renforts aux zones de Police Locale

Aux habituels services d’ordre des matches de football et festivals (Tomorrowland, Rock Werchter, Pukkelpolp, Graspop, Francofolies, Dour…) se sont ajoutés le départ du Tour de France et les commémorations du 75e anniversaire de la Bataille des Ardennes.

Pour gérer ces différents événements, une zone de Police Locale peut faire appel à deux types de renforts non spécialisés :

  • celui d’autres zones de Police Locale : dans le langage policier, cela s’appelle la "capacité hypothéquée" ;
  • celui de la Police Fédérale, par l’entremise des corps d’intervention (CIK) des directions déconcentrées de coordination et d’appui (DCA) et de la Direction de la sécurité publique (DAS) qui constituent ensemble la réserve fédérale d’intervention.

En 2019, 50 % des renforts aux zones de police ont été fournis par la "capacité hypothéquée" (51 % en 2018) et 50 % par la Police Fédérale (49 % en 2018).

Tomorrowland

Gérer l’imprévisible : l’appui en sécurité publique

La Direction de la sécurité publique (DAS) fournit par ailleurs un appui spécialisé aux zones de police permettant de prévenir ou de résoudre des situations violentes et/ou potentiellement dangereuses en termes de sécurité publique. Elle peut engager à cette fin la police à cheval, des arroseuses, des équipes "vidéo" pour repérer et identifier les fauteurs de trouble, et même des équipes "lock-on" pour détacher, par exemple, des manifestants qui s’attacheraient à des rails ou des édifices.

L'appui tant spécialisé que non spécialisé fourni par la DAS a nécessité l’engagement de 478 membres du personnel (contre 481 en 2018) pour l'ensemble de ces missions.

Engagement de moyens

Réserve fédérale d’intervention pour les événements imprévisibles (appui non spécialisé)
Réserve fédérale d’intervention pour les événements imprévisibles : 280 312 heures (+1,77 %)
Heures prestées
Services d’ordre de la police à cheval
Services d’ordre de la police à cheval : 58 769 heures (+1,38 %)
Heures prestées
Team vidéo
Heures prestées 4 992 heures (+36 %)
Heures prestées
Missions: 136 (+30 %)
Missions
Arroseuses
Heures prestées 18 176 heures (-9,46 %)
Heures prestées
Missions 669 (+1,5 %)
Missions
Caméras fixes temporaires (ARGOS)
Heures prestées 4 796 heures (+70,5 %)
Heures prestées
Missions 58 (+21 %)
Missions

Succes story

Succès grandissant pour les caméras fixes temporaires !

Depuis leurs premiers déploiements en 2018, les caméras fixes temporaires déployées par la Direction de la sécurité publique (DAS) de la Police Fédérale n'ont cessé, en 2019, d'être demandées aux quatre coins du Royaume par nos partenaires de la Police Intégrée. Rebaptisé ARGOS, du nom de ce géant grec aux cent yeux répartis sur la tête et le corps, cet appui technique a prouvé sa plus-value et son efficacité. En témoignent les innombrables marques de satisfaction reçues au terme des engagements de la DAS, par exemple aux 24 heures de Louvain-la-Neuve, à la Foire agricole de Libramont, lors des commémorations du 75e anniversaire de la Bataille des Ardennes à Bastogne, au Festival Rock Werchter ou encore lors du cyclocross Sluitingsprijs à Malle.

Succès grandissant pour les caméras fixes temporaires !

BePad : partager des informations dans l’intérêt de l’ordre public

BePad est un programme d’encodage pour la gestion des événements, des personnes, des groupements et des phénomènes qui présentent (ou peuvent présenter) un intérêt ou un risque pour l’ordre public (sécurité, tranquillité, salubrité et propreté publiques). En 2019, une nouvelle version de cette banque de données pour la police administrative a été lancée.

BePad centralise toutes les données administratives de la Police Fédérale et de la Police Locale et les met à la disposition de tous. Le but est que tout le monde travaille avec un seul et même programme qui permet d’harmoniser la saisie, la gestion et le partage d’informations. Les doublons sont ainsi évités. Tous les policiers ont accès à cette application.

  2018 2019
Nouveaux événements créés 47 536 46 166
Nombre total d’événements 151 036 197 202

Succes story

La police belge face au New Way of Protesting

Un nouveau type d’événements revendicatifs organisés au premier semestre de 2019 a sans conteste marqué à la fois le champ sociétal, le champ politique et le champ policier. Il s’agit d’une part, du mouvement des gilets jaunes et, d‘autre part, des marches et des jeudis pour le Climat, considérés comme deux mouvements qui s’inscrivent dans un New Way of Protesting. Ces mouvements, bien que bouleversant le champ sociétal et rompant avec les codes habituels de gestion d’événements, ont été maîtrisés par les forces de police qui ont réussi à être présentes dans la durée et de manière décentralisée en appliquant le cadre de référence de la gestion négociée de l’espace public (désescalade et pacification) afin d’éviter au maximum la confrontation et les émeutes.

L’hélicoptère, un atout dans les airs

L'appui aérien est également engagé dans des missions d’ordre public. De là-haut, de précieuses informations sont transmises en temps réel aux équipes au sol.

  2018 2019
Missions Nombre Heures prestées Nombre Heures prestées
Football 56 157 56 134
Mass events (festivals...) 64 114 58 127
Appui aux pompiers et à la protection civile lors de catastrophes (incendies...) 28 19 10 11
Manifestations 35 62 36 60
Protection VIP (sommets européens...) 65 113 40 56
L’hélicoptère, un atout dans les airs