Le partenariat international comme clé du succèsLe partenariat international comme clé du succès



Accords bilatéraux et multilatéraux

En juin, le commissaire général de la Police Fédérale et l'administrateur général de l'Administration générale des Douanes et Accises ont effectué une visite conjointe au Brésil et en Colombie afin d’établir des conventions de travail dans le cadre de la lutte contre le trafic de cocaïne en provenance d'Amérique latine. Au cours de cette visite, le commissaire général a signé un nouveau Memorandum of Understanding avec la police nationale colombienne.

En outre, la Police Fédérale a conclu de nouveaux plans d'action bilatéraux avec la Roumanie et la Turquie. Les plans d'action bilatéraux précédemment signés avec le Brésil et le Maroc ont également été mis en œuvre.

La Police Fédérale a mené des négociations intensives avec la France, les Pays-Bas et le Royaume-Uni sur un nouveau traité relatif au trafic ferroviaire international par le tunnel sous la Manche. Les préparatifs de trois importantes conventions d’application du traité Benelux de coopération policière du 23 juillet 2018, qui n'a pas encore été ratifié, ont d’ores et déjà débuté.

Quartier européen

Mise en œuvre de la nouvelle réglementation européenne et préparation des évaluations Schengen

Les premières analyses d'impact relatives à la mise en œuvre de la nouvelle réglementation de l'Union européenne (UE) ont été réalisées (notamment concernant l’Entry Exit System, les nouveaux règlements SIS et le calcul de capacité pour l'Agence européenne des garde-frontières et des garde-côtes). C’est sur cette base que les préparatifs nécessaires ont été entamés pour l'achat de nouveaux équipements ICT (grâce à des fonds de l’UE). Les premières estimations concernant de nouveaux recrutements de personnel ont également été prises en compte. Cette mise en œuvre nécessitera un suivi et des capacités structurelles au cours des prochaines années.

Au printemps 2020, la police devait être à nouveau soumise aux évaluations Schengen pour ce qui concerne la coopération policière, le contrôle aux frontières Schengen et le fonctionnement des systèmes SIS/SIRENE. Toutefois, en raison de l'épidémie de Covid-19, ces évaluations ont déjà été reportées deux fois. En 2019, en plus de remplir les questionnaires trimestriels en concertation avec la Direction de l'information policière et des moyens ICT (DRI) et la Police Judiciaire Fédérale (DGJ), la Direction de la coopération policière internationale (CGI) a déjà effectué cinq des vingt visites des lieux prévues dans les zones de police et/ou les postes frontières, afin de préparer au mieux les visites du comité d'évaluation.

CGI