Teams spécialisésTeams spécialisés

  • Dans le paysage policier de notre pays, les missions spécialisées incombent à la Police Fédérale.
  • Les unités spéciales (DGJ/DSU) ont à nouveau été fortement sollicitées pour des Forts Chabrol (personne, le plus souvent armée, retranchée dans un bâtiment) et des perquisitions renforcées.
  • L’appui des hélicoptères reste une plus-value énorme dans la recherche de personnes disparues.

Unités spéciales

Spécialité Actions* lancées en 2019
Observations 144
Appui opérationnel technique (NTSU) 294
Undercover Team 40
Interceptions (écoutes téléphoniques et de données) en temps réel dans le cadre d'enquêtes judiciaires 8 839
Observations (métadonnées) en temps réel dans le cadre d'enquêtes judiciaires 1 193

* pas de comparaison possible avec 2018 car unités de mesures différentes.

Situation de crise 2018 2019
Forts Chabrol 37 41
Prises d’otages 5 3
Enlèvements 7 8
Extorsions 5 4
Perquisitions renforcées 174 185
DSU

Appui aérien

  2018 2019
Arrestations et arrestations après poursuite 160 179
Véhicules volés récupérés 1 6
Targets infrarouges scannés 348 407
Scannings infrarouges positifs 84 106
Incidents laser 9 5
Assistances contrôles 284 243
Assistances perquisitions 432 511
Photos 139 117
Vidéos 200 264
Transmissions d’images 496 534
Drones - Missions opérationelles 80 88*

* Les 88 missions avec des drones correspondent à environ 95 heures de vol (+46 % par rapport à 2018).



Des teams "drone" à la recherche de personnes disparues

Une belle réussite mais sans happy end… Le 5 juillet, à la demande de la cellule Personnes disparues, un drone a été déployé pour rechercher une personne disparue. La victime, une personne de 74 ans souffrant de démence, était portée disparue depuis plus d'une semaine. Les recherches menées antérieurement, également avec l’appui d’un hélicoptère, étaient restées sans résultat.

Une vaste zone a alors été délimitée pour y mener une dernière recherche minutieuse. Les équipes de recherche sur le terrain ont pu compter sur l'assistance d'un team drone pour passer au peigne fin les champs et les cours d’eau. Leurs efforts furent récompensés : grâce à des scintillements, le team drone a pu repérer le vélo de la victime dans un fossé. Cette dernière a été retrouvée allongée sous son vélo et était malheureusement décédée.

Des teams drone à la recherche de personnes disparues

Appui/renforts lors de perquisitions

La Direction de la protection (DGA/DAP) peut venir en appui de perquisitions dangereuses réalisées par la Police Judiciaire Fédérale.

  • 23 missions de ce type ont été menées en 2019 (+10 % par rapport à 2018).


Le flair de nos chiens policiers

La Direction de l’appui canin (DACH) compte 148 chiens policiers (à la date du 31 décembre 2019) et a mené de très nombreuses interventions spécialisées.

Nombre d'interventions 2018 2019
Teams pisteurs 1 441 1 375
Teams drogues (actifs + cash et passifs) 3 221 3 290
Teams restes humains 74 51
Teams foyers d’incendie 408 386
Teams migration 59 57
Teams chiens explosifs 4 301 4 716

L'appui technique de la Police de la Navigation

Les moyens techniques de la Police de la Navigation (SPN) sont mis en œuvre par du personnel spécialement formé à cet effet, repris dans une section spécifique appelée TST (Technical Support Team).

Nombre d'actions 2018 2019
Side Scan Sonar 142 108
Détecteur CO2 337 329
Autres moyens de détection 184 87
  • Vidéoscope
21 14
  • Détecteur de métaux
36 17
  • Caméra
2 3
  • Mobile trace
63 53
  • Vision de nuit stabilisée
9 0
Police de la navigation

Technique et expertise en appui à l’enquête 

Analyse comportementale

Sur base de leur expertise scientifique (psychologie, sociologie...), les analystes comportementaux (GAC) de la Police Fédérale offrent un appui aux enquêteurs à travers trois missions principales :

  • expertise en matière d’auditions ;
  • analyses (profils, menaces…) ;
  • assessments dans des dossiers nécessitant une approche multidisciplinaire en partenariat avec la Direction des opérations de police judiciaire (DJO).

En 2019, les analystes comportementaux ont apporté leur appui dans 203 dossiers et ont effectué les missions suivantes dans ce cadre :

  • expertise auditions : 155
  • analyses : 39
  • assessments (approche multidisciplinaire) : 9

Détection de mensonges

Une équipe d'experts est spécialisée dans les techniques d'audition, en particulier celles menées à l’aide d’un polygraphe ou détecteur de mensonges.

Cette section a effectué 271 tests de polygraphie, avec les résultats suivants :

  • 152 résultats non-mensongers ;
  • 104 résultats mensongers ;
  • 33 aveux, dont 11 pendant la phase préparatoire du test.

Techniques d'audition audiovisuelle de mineurs victimes ou témoins d'infractions (TAM)

Une équipe de la Direction de la police technique et scientifique (DJT) a pour tâche principale de standardiser les auditions de mineurs, qui sont très spécifiques. À cette fin, l'équipe a développé le réseau TAM, qui opère aux niveaux tactique et opérationnel. Les missions de l'équipe TAM peuvent être réparties en trois volets principaux :

  • la gestion du matériel d'audition spécialisé au sein des locaux d'audition déconcentrés ;
  • l'organisation et la prestation de formations pour les auditionneurs TAM ;
  • le suivi du réseau TAM au travers de la recherche et du développement.

Analyse mœurs

Une équipe spécialisée dans l'analyse de faits de mœurs (ZAM, anciennement connue sous le nom de « service ViCLAS ») établit des liens entre différents dossiers de mœurs, c'est-à-dire des délits à caractère sexuel ou violent.

À cette fin, elle se sert, entre autres, de l'outil ViCLAS (Violent Crime Linkage Analysis System).

Au total, 69 analyses ont été effectuées à l'aide de la banque de données ViCLAS et ont révélé les résultats suivants :

  • identification de 53 séries de faits ;
  • identification de 168 faits de mœurs présentant un lien avec un autre fait de mœurs, dont 41 ont été confirmés.

Comparaisons de visages et reconstitutions faciales

Le service Facial (anciennement Robot) dispose de portraitistes qui, en plus de la réalisation de dessins de composition, maîtrisent d'autres techniques biométriques telles que la comparaison de visages et la reconstitution faciale. Les portraitistes utilisent aujourd'hui des outils performants pour réaliser une version numérique du dessin de composition.

Le service Facial a traité un total de 444 demandes, dont :

386 portraits-robots
Portraits-robots
57 comparaisons de visages
Comparaisons de visages

Laboratoires de Police Technique et Scientifique

Les laboratoires de la Police Technique et Scientifique offrent un appui spécialisé aux services d'enquête de la Police Locale et de la Police Fédérale (prélèvement de traces, analyses et comparaisons de traces).

Vols : 20 286
Vols
Braquages et autres vols avec violence : 1 161
Braquages et autres vols avec violence
Incendies (volontaires et accidentels): 1 117
Incendies (volontaires et accidentels)
Meurtres et homicides : 562
Meurtres et homicides
Suicides  : 400
Suicides
Décès suspects:  1 390
Décès suspects
Faits de mœurs  : 229
Faits de mœurs
Autres:  2 137
Autres (drogues, accidents de la route, faux documents, etc.)

Identification : faire parler les morts

En dehors des catastrophes, le Team DVI (Disaster Victim Identification) intervient également dans l'identification des victimes en général et relève de nouveaux défis tels que le necrosearch (archéologie médico-légale) et le MTD (Moeilijk Terrein/Terrain Difficile) afin de trouver des solutions en cas d'identification difficile de victimes décédées.

Le DVI se compose d'un noyau permanent au sein de la Direction de la police technique et scientifique (DJT) et d'un pool DVI dont le personnel est réparti sur l’ensemble du pays.

Le partenariat est un élément clé pour le DVI. En effet, l'approche professionnelle sur le terrain exige une organisation et une coopération réfléchies. Afin de coordonner efficacement cette coopération, des exercices réalistes sont organisés chaque année.

Le Team DVI a effectué 192 interventions en 2019. Dans 120 cas, les circonstances ont permis une identification. Jusqu’à présent, 105 de ces victimes décédées ont été réellement identifiées.

En 2019, le DVI a organisé deux exercices à grande échelle sous la forme d'une simulation d’une catastrophe.

DVI

Success story

Le protocole d'assistance aux victimes apporte une plus-value majeure

Le protocole de coopération entre le team DVI et les services d’assistance policière aux victimes a été conclu l’année dernière. Cet accord est basé sur le principe de solidarité et prévoit que la police porte l’entière responsabilité de l’accompagnement psychosocial pendant le processus ante mortem lors de catastrophes. Les formations ont commencé en 2019 et les zones de police y étaient bien représentées !

Assistance aux victimes

Fraude à l'identité et faux monnayage

La Police Judiciaire Fédérale dispose d’une équipe spécialisée dans le faux monnayage et la fraude à l’identité à l’aide de faux documents. À cette fin, cette équipe entretient des contacts avec des partenaires nationaux et internationaux.

Faux documents

Au total, 34 542 documents d'identité ou de voyage de ressortissants de l'Union européenne ont été analysés dans le cadre de la procédure EUROPA ; 277 documents ont été déclarés non valables.

8 231 permis de conduire non européens (remis en échange d’un permis belge) ont été analysés, dont 304 ont été déclarés non valables.

Faux documents

Faux monnayage

46 088 faux billets en euros et 515 faux billets en devises étrangères ont été détectés.

En outre, l'équipe d'experts de la Police Judiciaire Fédérale a effectué 319 interventions en collaboration avec des partenaires internationaux.

Faux monnayage